Théâtre – Jean l’Éperdu

La troupe de déficients intellectuels de l’Arist/Créarc présente : Jean l’Éperdu

Jean bien que jeune homme vit chez ses parents. Sa mère le couve. Son père, chef de chantier, le presse de trouver un travail mais Jean refuse tout. Après une nouvelle dispute, il claque la porte. Son errance l’amène au Lys Noir, un bar, propriété de Vito, un maffieux, pour qui Jean deale. C’est là que la vie de Jean bascule. Ruptures, trahisons, garde à vue, bagarres mais aussi rencontres et découvertes rythment son itinéraire. Ayant atteint le fond de la solitude, Jean commence une lente remontée  vers la lumière. Autour de lui interviennent de multiples personnages : Léa sa soeur, Jeanne son amie, Oulina la sœur de Vito des inspecteurs de police, un psychothérapeute… Le spectacle mêle les tons : dramatique, comique, onirique, poétique… Car Jean l’éperdu c’est aussi Jean le retrouvé. Telle pourrait être une des leçons de ce spectacle qui entrelace humour et émotions et entraine le spectateur dans la réalité des jeunes adultes d’aujourd’hui et dans leur imaginaire. Les péripéties et les surprises en tout cas ne manqueront pas.

Distribution

Texte : Fernand Garnier.
Mise en scène : Fernand Garnier.
Assistantes mise en scène : Elodie David.
Avec : Enzo Achour, Emmanuel Alves De Moura, Zoubida Belaid, Grégoire Colas, Alexandra Courcier, Cédric Cosenza, Marie Dal Zotto, Gaetan Ferré, Francis Mirabel, Patrick Zafy.
Costumes et maquillages : Nathalie Gueugue.
Régie : Thomas Borrel, Elfie Saccoman.
Avec le concours de : Romain Mourgues, Laurie Conrad.

Infos pratiques :

Vendredi  29 novembre 2019 à 20h30
Samedi 30 novembre 2019 à 20h30
Dimanche 1er Décembre 2019 à 17h

Au Petit Théâtre du Créarc, 4 rue Pierre Duclot, 38000 Grenoble

Tarifs : 8€/12€
Infos/Résa : 04 76 01 01 41 ou crearc@crearc.fr

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.