9ème édition du Printemps du livre de Grenoble

« En quête d’origines »

Organisée du 13 au 17 avril prochain par la Ville de Grenoble et son réseau de bibliothèques municipales, la neuvième édition du Printemps du livre partira en quête d’origines.

Enracinées dans l’enfance, le pays ou la terre natale, le milieu social ou les péripéties de l’histoire (parfois tout cela à la fois), les origines offrent à la littérature une source infinie d’inspiration et de questionnement : les origines sont-elles les marques ineffaçables d’un destin ? Nous enferment-elles dans une identité ? Comment nous construisent-elles et nous font-elles tenir debout, ensemble ?

40 auteurs pour cinq jours de rencontres publiques et scolaires
Autour de ces questions et à travers leurs textes (romans, essais, recueils de poésie, pièces de théâtre, albums et bande dessinées), les quarante auteurs invités échangeront avec les publics.
Outre ces rencontres dédiées à chaque écrivain, le Printemps réunira certains pour explorer des thèmes particuliers : « Les origines biographiques de l’écriture » (Robert Bober, Philippe Forest, Alain Fleischer), « La condition de l’étranger » (Marie Cosnay, Guillaume Le Blanc), « Réussite sociale et sentiment de trahison » (Annie Ernaux, Didier Eribon, Leïla Sebbar).
Des essayistes éclaireront la thématique par leur discipline : Etienne Klein (philosophe des sciences) interrogera « les origines de l’Univers », Pascal Picq (paléontologue) celle « des origines de l’Homme ».

Des expositions, des projections, des spectacles…
Attentif à la diversité de la création, le festival mettra en lumière différents aspects de l’œuvre de ses invités :
– Robert Bober abordera son travail de documentariste avec la projection de 3 films qui seront aussi l’occasion d’un hommage à son ami et complice Georges Perec (Récits d’Ellis Island ;En remontant la rue Vilin ; Réfugié provenant d’Allemagne, apatride d’origine polonaise) et une exposition créée à partir de ses archives personnelles du tournage de Récits d’Ellis Island.
– Alain Fleischer présentera son film Du côté de Vitebsk (ville natale de Chagall) projeté au Musée de Grenoble et commentera son travail de photographe exposé à la bibliothèque du Centre Ville.
– Theo Hakola créera pour la première fois une lecture musicale de son roman La Valse des Affluents inspiré de la Chartreuse de Parme et livrera des extraits inédits de Rakia (à paraître).
– Raphaële Moussafir donnera une lecture spectacle de son roman Et pendant ce temps là, les araignées tricotent des pulls autour de nos bilboquets.

Une incitation à la lecture avant le Printemps
Depuis plusieurs semaines déjà, les livres des auteurs invités circulent dans les bibliothèques, les associations et les établissements scolaires, mais aussi dans les foyers de personnes âgées, à l’hôpital, au quartier des mineurs de la Maison d’Arrêt de Varces. Ce sont ainsi quelques milliers de lecteurs qui préparent la venue du Printemps.
En 2010, 17 000 personnes s’étaient donné rendez-vous pour assister aux 160 rencontres et événements de cette fête du livre.

Toutes les informations sont ici :

http://printempsdulivre2011.bm-grenoble.fr/

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.