Les 6èmes Rencontres du cinéma italien à Grenoble et en Isère

Les 6èmes Rencontres du cinéma italien à Grenoble et en Isère sont organisées par l’association Dolce Cinema
du 18 au 29 novembre 2011, avec le soutien de la Région Rhône-Alpes, du Conseil Général de l’Isère
et des Villes de Grenoble, Seyssins, Fontaine et Saint-Martin d’Hères.
Renseignements : http://www.dolcecinema.com/

Te Deum Marc Antoine Charpentier 17 Décembre 2011

L’association « Orchestre et Choeur de Fontaine » a le plaisir de vous annoncer son prochain concert à La Source, à Fontaine, le 17 décembre 2011 à 20h30
Au programme : Marc Antoine Charpentier, Te Deum et Noëls pour instruments en 1ere partie, sous la direction de Christine Antoine.
Avec la participation des élèves et enseignants de l’école de musique de Fontaine, et de l’ensemble vocal de l’école de musique Erik Satie de Saint Martin d’Hères.
Pour en savoir plus : http://oecdf.wordpress.com/

CATCH-IMPRO à Saint-Martin d’Uriage les 11 et 12 novembre

CATCH-IMPRO : IMPROSTARS vs IMPROPOTAMES
Vendredi 11 et samedi 12 novembre à 20h30
Salle la Richardière
38410 Saint-Martin d’Uriage
Tarif réduit* : 8,00 € – Plein tarif : 10,00 €
*Moins de 18 ans, étudiants, chômeurs, familles nombreuses, groupes de 10 minimum, adhérents ATBI et Impropotames
www.improstars.com/Catch.htm

Une mise en scène inspirée des matchs de catch où deux équipes de deux « improvisateurs-catcheurs » s’affrontent au centre d’un « ring » sur des sujets proposés par les spectateurs. Un arbitre veille au bon déroulement du spectacle. Les comédiens ne disposent que de cinq secondes de réflexion sans concertation avant de commencer leur scène. Plus souple, plus convivial, plus rapide et plus spectaculaire que le match d’improvisation, CATCH-IMPRO est recommandé à des improvisateurs expérimentés car aucune règle ou presque n’existe pour cadrer la fougue des comédiens.

L’Amuse-Gueule ou plutôt « LamuzgueuL » musique à Grenoble …

Depuis sa formation il y a environ 4 ans à Grenoble (Isère), le groupe LAMUZGUEUL a toujours eu pour but d’inviter à la fête avec un mot d’ordre pour son spectacle: le festif.

Quelques musiciens et formations se succèdent puis les choses vont rapidement se concrétiser quand mi-2010, ils arrivent finalistes de plusieurs tremplins musicaux importants ( TREMA , TROPHEE SACEM ET FRANCE BLEU ISERE )

Depuis, les membres de LAMUZGUEUL écument la rue, les bars, les festivals et commencent à se tailler une solide réputation en Rhône-Alpes puis dans le Sud-ouest grâce à leurs tournées estivales et leurs prestations scéniques, remplies d’énergie et d’envie.

Au départ ils pratiquent un style de musique qu’ils définissent comme étant de la «Chanson swing festive» avec une version des concerts plutôt «Acoustique», puis en Avril 2011 sous les conseils de plusieurs structures et personnes s’intéressant au projet de L’amuse-gueule, un virage électronique s’amorce…

L’Amuse-Gueule met les doigts dans la prise et «s’électro-cute»; le projet festif Grenoblois intègre dans son équipe deux Djs français (un Nantais « Tactical Groove Orbit » et « Atom » entre Grenoble et Châlon sur Saône) qui apportent aux airs populaires Swing et Festif des rythmiques électroniques nouvelles et dynamiques taillées pour la scène.

Le projet passe donc de l’Amuse-Gueule à « LAMUZGUEUL » et prépare un album enregistré, mixé et masterisé par Fred Monestier ( Fred « Brain » – La Bobine).

En attendant, ce nouveau spectacle est en résidence à la « Source » à Fontaine où ils préparent un concert pour le mois d’Avril prochain à l’occasion de la sortie de l’Album (Radio béret & Disco Zina).

Pendant cette période de résidence l’actualité du groupe n’est pas en sommeil et ils poursuivent la tournée et les concerts. (www.myspace.com/lamusegueul).

Servis sur un plateau, 7 musiciens proposent un télescopage des genres, où quand le swing rencontre le festif dans l’électro ou le festif des mots: du parler au chanter…

Visuel « Rétro-actuel », LAMUZGUEUL joue le décalage et l’anachronisme perpétuel.

Alors que Saxophone, violon, flute, basse, percussions et guitare sont pressés et mixés sur une galette avant-gardiste « Revival » des années 70 aux formes géométriques et couleurs décalées; l’univers scénique lui aussi joue là-dessus : décors et costumes rétro peaufinés jusqu’aux baskets jaune fluo du titi parisien.

Compositions pétillantes et mélodies à l’ancienne qui résonnent aussi bien au détour d’une ruelle que dans les plus grands festivals.

Des textes narratifs et ironiques, une rythmique électronique contagieuse qui, on vous l’assure, réveille sautillements et mouvements de genoux.
Pour exemple le premier extrait « La poudre d’escampette » est un morceau électro-festif aux couleurs balkaniques et ce titre raconte la vie de bohème et d’aventure de voyageurs qui nous invitent à les suivre.

Un projet Grenoblois prometteur, mis en lumière et soutenue par de nombreuses structures ( France bleu isère, RMG, Grenews, TREMA, tremplins de l’Isère, tointoinges, etc…)

à déguster sur place ou à emporter ( leur deuxième opus 2.1 sortie le 21 juin 2010) est disponible partout (FNAC, MAGIC BUS et plateformes de téléchargement légal )..

« Vivre un deuil » une conférence par Beate Bongrand, psycho-praticienne – Vendredi 4 Novembre à 20h à Brignoud

Vendredi 4 Novembre à 20:00 à l’Espace Évangile, 13 avenue Robert Huant à Brignoud – Entrée libre

Il y a deuil tous les jours dans notre vie, car chaque fois que nous sommes face à une perte ou une séparation, nous traversons ce qu’on appelle « les phases du deuil ».

La conférence traitera du deuil dû à un décès, mais son contenu peut aussi expliquer ce que l’on peut vivre dans d’autres types de deuil (divorce, chômage, maladie etc.)

La conférence proposera premièrement de montrer le vécu psychique de chacune des différentes étapes que traverse une personne en deuil. Elle abordera également la question de ce qui se passe lorsqu’une personne ne peut pas « rentrer en deuil » et traverser ces étapes.

La conférence abordera également des questions comme : que faire lorsqu’on est face à une personne en deuil ? Comment réagir ? Comment aider ?

Et comme il y a sans doute encore bien d’autres questions de ce type, un temps de questions / débat est prévu où l’oratrice essayera de répondre aux questions individuelles.

Siegfried, opéra de Richard Wagner, au Pathé Chavant

Dirigé par Fabio Luisi
Durée 5h56 avec 2 entractes
Retransmission en direct du Metropolitan de New York

Samedi 5 novembre à 17h00
Au Pathé Chavant, Grenoble

Troisième volet de l’Anneau de Nibelung de Wagner dans la production sobre et efficace de Robert Lepage. Depuis la Walkyri, le jeune Siegfried, héros libre souhaité par Wotan, est né. L’opéra retrace sa quête initiatique qui le conduira à l’amour. Mais de nombreuses épreuves attendent le héros sans peur  interprété par Gary Lehman.

Distribution :
Déborah Voigt ( Brünnhilde), Patricia Bardon ( Erda), Gary Lehman ( Siegfried), Gerhard Siegel ( Mime), Bryn Terfel ( Wanderer), Eric Owens ( Alberich), Robert Lepage ( Mise en scène).

La Lybie, entre mer et désert – Pathé Chavant Grenoble

Ciné-conférence au Pathé Chavant, avec Connaissance du monde

Anne-Sophie TIBERGHIEN présentera son film sur la « Libye, entre mer et désert », au Pathé Chavant à Grenoble  les
dimanche 6 novembre à 10h15
lundi 7 novembre à 14h30 et 17h30
mardi 8 novembre à 14h30 et 18h30
mercredi 9 novembre à 14h30.

Tarif à la séance de 5€ à 8.80€.
Un enfant âgé de moins de 12 ans accompagnant un adulte payant est gratuit les dimanche, mardi à 18h30 et mercredi.

En savoir plus …

FlahautShop – Photographe : les Alpes vues depuis les airs

Venez découvrir des vues aériennes des Alpes, avec ses sommets enneigés, ainsi que la patrouille de l’Aéroclub du Dauphiné et quelques figures de voltige.

Bonne visite ! Xavier

VOIR LES PHOTOS

Semaine de la finance solidaire – du 7 au 9 novembre à Grenoble

Du Lundi 7 au Mercredi 9 novembre 2011 SEMAINE DE LA FINANCE SOLIDAIRE, organisée par le Groupe local de La Nef en Isère, en collaboration avec un collectif de partenaires (dont les AMD38). Contact : marilyne.mougel@laposte.net

Lundi 7 novembre : Cinéma Le Méliès à Grenoble. Film débat : « moi, la finance et le développement durable »

Mardi 8 novembre : MJC Village à St Martin d’Hères Présentation de  produits de finances solidaires

Mercredi 9 novembre : Cinéma Le Méliès à Grenoble. Film débat : « Inside Job »

l’enjeu de la finance solidaire concerne l’ensemble de la sphère économique. Nous nous inscrivons dans la promotion d’une économie plus éthique, plus fraternelle, pour tous et pour toutes les entreprises qui œuvrent dans des échanges respectueux de l’Homme et de l’environnement. L’enjeu de la semaine sera de permettre aux membres présents, de s’interroger sur la destination et l’utilisation de leur argent, de mieux comprendre les rouages des mondes de la finance en vue de passer à l’acte solidaire dans la manière de gérer son argent.

Grenoble : Quel projet environnemental d’agglomération ?

Lundi 07 Novembre  de 18h15 à 20h00 au Café des Arts (36, rue Saint Laurent, à Grenoble)

séance : GRENOBLE : QUEL PROJET ENVIRONNEMENTAL D’AGGLOMERATION ? avec la participation de Patrick CRIQUI et ses invités (http://www.grenoble-cite-innovations.fr/)

L’objectif de la soirée est de débattre du projet environnemental  de l’agglomération. Dans la lutte contre le changement climatique, les villes ont aujourd’hui un rôle de plus en plus important: d’une part c’est sur leur territoire que s’effectuent plus des deux-tiers des émissions de gaz à effet de serre, d’autre part c’est dans les villes que peuvent être mises en œuvre des politiques adaptées de réduction des émissions pour le bâtiment, les transports, les systèmes énergétiques locaux.
L’agglomération et la ville de Grenoble sont en pointe dans ce domaine. Le Plan Climat Local de La Métro a été en 2005 le premier plan d’agglomération en France, et de nombreux projets explorent aujourd’hui les différentes dimensions de la « ville post-carbone ». Les intervenants à la conférence présenteront ces dimensions, avant d’évoquer l’hypothèse selon laquelle la contrainte climatique pourrait constituer un levier d’action pour les politiques publiques dans d’autres domaines, en quelque sorte une « contrainte féconde »…